News fraiches

Comment écrit-on un scénario bankable ? Part I

En tant que spectateur, nous nous sommes tous demandés comment s’écrit un scénario. D’où vient l’inspiration des scénaristes ? Dans quel contexte ont été écrites nos histoires favorites ?

Afin de vous donner quelques éléments de réponse, nous nous sommes intéressé à la colonne vertébrale de l’histoire : le scénario.

A Hollywood, il y a plusieurs écoles d’écriture ou plutôt, plusieurs méthodes. Les studios, pour qui la garantie du succès est une priorité, ont souvent cherché la crédibilité dans la littérature en gardant un raisonnement simple : si un livre a été un best-seller, alors le film sera un blockbuster.

Les méthodes les plus courantes pour l’écriture du scénario sont soit la méthode qui porte sur le personnage, le héros, soit, l’histoire, peu importe qui nous mettons, l’histoire fonctionne car c’est la légende qui est le plus important et non le héros.

L’une des structures les plus utilisées pour l’écriture d’un scénario est l’essai de Joseph Campbell intitulé « Le héros aux mille et un visages« . Cet essai incontournable pour tout scénariste en herbe, qui a inspiré Georges Lucas pour l’écriture de Star Wars, a tellement été victime de son succès qu’il est devenu difficile de le trouver (il a même longtemps été volé en bibliothèque).

Cet essai se concentre sur la théorie du Monomythe. Tous les personnages sont unis dans la même mythologie. Nous suivons le voyage du héros tel un parcours initiatique dans une situation donnée, entouré d’un mentor, d’opposants, d’adjuvants etc.

Joseph Campbell illustre le parcours du héros grâce à un diagramme repris et traduit ci-dessous:

Afin de mieux comprendre ce schéma, prenons l’exemple de Star Wars.

Au début de l’histoire, le personnage principal (Luke Skywalker) ne sait pas qu’il est le héros. Puis il est témoin ou subit un élément déclencheur qui va le pousser à prendre part à l’aventure (il visionne par mégarde le message de Leia à Obi One Kenobi). Il a envie de prendre part à l’aventure mais sa famille l’en dissuade (le doute).

L’autre élément déclencheur qui va le faire prendre part à l’aventure est le meurtre de ses parents par l’Empire et chaque scène déterminante correspond à une étape illustrée par Joseph Campbell. Quand aux personnages, ils s’inscrivent dans des rôles précis qui peuvent être résumés par le schéma ci-dessous.

Ce schéma est imputable à beaucoup de films (Harry Potter, Matrix, Le Seigneur des anneaux, etc).


Il est important de garder en tête que la majorité des producteurs sont des commerçants du divertissement et ils veulent des garanties de succès.

South Park GIF - Find & Share on GIPHY

Le fait d’obéir à un schéma, de respecter une méthode, leur fait penser que le film va être un succès au risque d’avoir au final, un film dépourvu de sens ou qui n’est qu’une pâle copie d’un autre film lui-même copié (John Carter, Lone Ranger, etc.), d’où l’importance de trouver de nouveaux « mythes », une quête et des personnages auxquels le spectateur va pouvoir s’identifier. Et c’est là tout le génie des scénaristes.

Sources :
Conférence : par « Le Cycle: une autre histoire du cinéma » dont le thème portait sur l’écriture scénaristique animé par Nachiketas Wegnesiam.
Source 2
Source 3

Commentaires

comments