News fraiches

Dunkerque – La critique du film sans spoiler

Le maître Nolan est enfin de retour sans un style complètement différent. Mais Dunkerque est-il un chef d’oeuvre de plus pour Christopher Nolan ? Voici notre critique, sans spoiler.

Synopsis : Au début de la Seconde Guerre mondiale, en mai 1940, environ 400 000 soldats britanniques, canadiens, français et belges se retrouvent encerclés par les troupes allemandes dans la poche de Dunkerque. L’Opération Dynamo est mise en place pour évacuer le Corps expéditionnaire britannique (CEB) vers l’Angleterre.

L’histoire s’intéresse aux destins croisés des soldats, pilotes, marins et civils anglais durant l’Opération Dynamo. Alors que le CEB est évacué par le port et les plages de Dunkerque, trois soldats britanniques, avec un peu d’ingéniosité et de chance, arrivent à embarquer sous les bombardements. Un périple bien plus grand les attend : la traversée du détroit du Pas de Calais.

Casting :

Tom Hardy, Cillian Murphy, Mark Rylance, Harry Styles, Jack Lowden, Kenneth Branagh, James D’Arcy, Aneurin Barnard, …

Critique :

Il ne va pas être aisé de vous parler de Dunkerque pour la simple et bonne raison qu’il y a du très bon et du très mauvais. Tu ne nous avais pas préparé à ça Christopher…

Jusqu’ici c’était un sans faute (de notre point de vue) et là, en sortant de la salle, nous avions un sentiment de joie mélangé à de la déception. Le problème c’est que cette déception vient de nous.

En effet, le film se déroule sur 3 chronologies différentes établies dès le début du film. La première chronologie (1 semaine) suit des soldats sur un ponton; la seconde (1 jour) suit des soldats qui tentent de quitter la plage et la 3e (1 heure) suit un pilote d’avion. Mais pourquoi cette déception ? Et bien elle est due au fait que, malgré les panneaux qui nous indiquent ces différentes chronologies au tout début du film, ceux-ci sont tellement peu compréhensifs que si, comme nous, vous ne les captez pas dès le début, alors vous serez complètement perdu tout le long du film.

De plus, la musique de Zimmer (très belle par ailleurs) étant présente 95% du film, sans réelles coupures, n’aide pas à suivre cette chronologie établie par Nolan.

via GIPHY

Nous passons alors du jour à la nuit d’un plan à l’autre, le tout sur une musique qui ne change pas et continue sa course avec le temps.

via GIPHY

Dunkerque aurait mérité plus d’explications sur ces chronologies pour éviter de perdre, dès les premières scènes, une partie de son audience.

> A lire également : Spider-Man Homecoming – La critique sans spoiler

Concernant la mise en scène de Nolan, pas grand chose à dire. le film est propre, le film est beau, le film est fait avec le coeur. Certains plans, notamment les plans aériens qui suivent l’avancée du pilote joué par Tom Hardy, sont magnifiques et impressionnants de réalisme.

Dernier point que nous souhaitions aborder avec vous, nous n’avons eu, durant la projection, aucune compassion avec les soldats dont nous suivons l’avancée. Les personnages sont tellement peu exploités et s’expriment tellement peu qu’il peut leur arriver n’importe quoi, ça nous en touche une sans faire bouger l’autre.

> A lire également : Wonder Woman – La critique du film, sans spoiler

Conclusion : Nolan nous laisse carrément sur notre faim avec Dunkerque. Le montage brouillon n’aide pas à comprendre et suivre le fil d’une histoire pourtant simple. Nolan semble s’être compliqué la vie à vouloir trop en faire alors que le film aurait mérité plus de simplicité. Ce n’est pas un ratage car Nolan maitrise sa mise en scène mais, on en sort avec un fort sentiment de “ouais, et après” ?

Dunkerque : Sortie nationale le 19 juillet 2017

 

Commentaires

comments

A propos hidecut (535 articles)
Administrateur principal du site. Passionné et à ton service ma poule! Si tu as des suggestions, c'est ici qui faut nous les adresser: vincent@hidecut.com / contact@hidecut.com