News fraiches

Jurassic World : Fallen Kingdom – La critique du film sans spoiler

3 ans après la sortie de Jurassic World, les dinosaures sont de retour avec Jurassic World : Fallen Kingdom. Alors, réussite ou flop ? On vous dit tout, sans spoiler.

Synopsis : Cela fait maintenant trois ans que les dinosaures se sont échappés de leurs enclos et ont détruit le parc à thème et complexe de luxe Jurassic World. Isla Nublar a été abandonnée par les humains alors que les dinosaures survivants sont livrés à eux-mêmes dans la jungle. Lorsque le volcan inactif de l’île commence à rugir, Owen et Claire s’organisent pour sauver les dinosaures restants de l’extinction.

Casting : Juan Antonio Bayona (real), Chris Pratt, Bryce Dallas Howard, Rafe Spall, Justice Smith, Daniella Pineda, James Cromwell, Toby Jones, Jeff Goldblum, …

Critique : Le pari était risqué pour « Jurassic World » premier du nom (notre critique ici). Lorsque le film est sorti il y a 3 ans, beaucoup y ont vu un grand respect pour l’oeuvre originale de Michael Crichton / Steven Spielberg, d’autres n’ont pas supporté le fan service extrêmement présent. Le pari était risqué pour Colin Trevorrow, le réalisateur du premier opus car le film était attendu par les fans de la première heure aussi bien pour tenter d’apprécier son oeuvre que de la décrier. Mais ce fut un pari réussi pour Colin Trevorrow car son Jurassic World a rapporté 208 806 270$ en quelques mois et a été apprécié par une grande partie de la critique professionnelle et des spectateurs.

Du coup une suite a immédiatement été mise en chantier avec cette fois à sa tête Juan Antonio Bayona, réalisateur du très réussi « The Impossible ». Alors qu’en est-il de « Jurassic World : Fallen Kingdom » ? Réussite ou non ? Et bien disons que c’est compliqué.

Dès la séquence d’ouverture le ton est donné. On fera encore référence au premier Jurassic Park. Ca va se traduire par la mise en scène calquée sur le chef d’oeuvre de Spielberg avec des personnages qui se retrouvent en pleine tempête à effectuer une mission périlleuse. Cependant, les enjeux sont nouveaux et inattendus, ce qui donne un aspect « ovni » à ce nouveau Jurassic Park / World.

En effet, si l’on prend en compte le fait que les sagas Jurassic Park et Jurassic World ne font qu’un (comme la trilogie et la prélogie Star Wars), alors ce « Jurassic World : Fallen Kingdom » est le « Rogue One » de la saga. C’est l’opus que l’on n’attendait pas et que l’on n’a pas vu venir. Et oui, « Jurassic World : Fallen Kingdom » est une réussite. Les images sont superbes et ne manquent pas de poésie, on sent que le film a été fait avec une certaine passion pour la saga et pour les dinosaures, la musique est superbe et transmet de belle émotions. Chris pratt et Bryce Dallas Howard sont impliqués dans l’histoire (on va en reparler un peu plus loin) et se donnent à fond. Il y a même certains passages qui font références à des facilités scénaristiques du premier opus qui sont rappelés dans ce « Jurassic World : Fallen Kingdom » et qui sont corrigés.

> A LIRE AUSSI : 30 Easter Eggs présents dans Jurassic World

Nous avons également apprécié le fait que la génétique aille encore plus loin pour nous proposer de nouveaux dinosaures, entre autre !

Autre point positif de ce second volet, les décors. Outre le fait que nous revenons sur le parc « Jurassic World » laissé à l’abandon et aux dinosaures, le dernier tiers du film se passe dans un décor superbe et plein de poésie qui offre de belles possibilités de mise en scène.

Mais alors pourquoi est-ce compliqué de vous dire si oui ou non « Jurassic World : Fallen Kingdom » est une réussite ? Et bien c’est à cause de son gros point noir : son histoire. Celle-ci est bourrée de raccourcis et de non sens, de facilité scénaristiques et de décisions débiles.

Navrés mais (ce n’est pas un spoiler vu que c’est le pitch du film) on ne pense pas que John Hammond aurait pris le risque de construire son parc sur une île de quelques dizaines de kilomètres carrés où repose un volcan qui risquerait d’entrer en éruption dans les 20 ou 30 ans à venir, et ainsi prendre le risque de voir ces anciennes / nouvelles espèces s’éteindre. A ce niveau là on est en droit de se dire que « la connerie trouve toujours un chemin ». Du coup, si le film est basé sur une facilité scénaristique aussi grotesque, comment se dire que tout le reste tient la route ? Pourquoi prétendre que cette île est la seule à abriter des dinosaures et ne pas prendre en compte l’île d’Isla Sorna du « Monde Perdu » ?

Nous nous étions fait à l’idée que dresser des raptors pouvait être cohérent avec la modification génétique des dinosaures mais là c’est un peu trop.

> A LIRE AUSSI : Solo : A Star Wars story – la critique du film sans spoiler

Colin Trevorrow (real du premier Jurassic World et producteur du second) s’est hissé sur des épaules de génie, pour accomplir quelque-chose le plus vite possible et, avant même de savoir ce qu’il avait, il l’a breveté « Jurassic World », emballé dans un jolie papier cadeau plastique et maintenant il nous le vend.

Ce manque d’humilité en face des fans de la première heure, qui se manifeste ici, me terrifie.

Dernier point noir du film, et pas des moindres, la campagne promotionnelle. En effet, aucun effet de surprise pour celles et ceux qui ont visionné les diverses bandes annonces, tout est dedans. Ce n’est effectivement plus une surprise pour un blockbuster mais nous aimions l’époque ou nous attendions un film pour ce qu’on espérait y voir et pas pour y voir une version longue d’une bande annonce.

Conclusion : Vous passerez un bon moment devant « Jurassic World : Fallen Kingdom« . Ce film a été fait avec passion pour l’oeuvre originale, pour le premier Jurassic World et offre de belle promesses pour une suite qui sera très attendue.

Jurassic World : Fallen Kingdom – sortie nationale le 06 juin 2018

Commentaires

comments

A propos hidecut (514 articles)
Administrateur principal du site. Passionné et à ton service ma poule! Si tu as des suggestions, c'est ici qui faut nous les adresser: vincent@hidecut.com / contact@hidecut.com