News fraiches

Creed : L’héritage de Rocky Balboa – Critique d’un film d’une autre époque

L’étalon Italien est enfin de retour dans un film coup de poing plein de nostalgie, “Creed  : L’héritage de Rocky Balboa”. On vous dit tout sans spoiler sur ce que l’on a pensé du film.

C’est toujours un plaisir de voir Sylvester Stallone revenir à ce qui a fait de lui l’un des acteurs les plus charismatiques d’Hollywood. Entre les sagas “Rocky” et “Rambo” et plus récemment “Expendables”, Stallone a su remettre les anciens à la mode.

Sylvester Stallone nous revient ici, non pas en boxeur qui vient prendre sa revanche mais en coach attendrissant, qui vient en aide au fils torturé de son ancien ennemi / ami Apollo Creed.

creed-heritage-rocky-critique-2

En effet, dans ce nouvel opus ce n’est pas Rocky Balboa la tête d’affiche mais bien un petit jeune avec un problème d’identité, Adonis Johnson qui n’a jamais connu son père, le célèbre champion du monde poids lourd Apollo Creed décédé avant sa naissance. Pourtant, il a la boxe dans le sang et décide d’être entraîné par le meilleur de sa catégorie. À Philadelphie, il retrouve la trace de Rocky Balboa, que son père avait affronté autrefois, et lui demande de devenir son entraîneur. D’abord réticent, l’ancien champion décèle une force inébranlable chez Adonis et finit par accepter…

Le film dans son intégralité, l’histoire de cet ancien boxeur revenant sur le devant de la scène pour un autre poulain, l’ambiance de Philadelphie au petit matin, la nostalgie des lieux autrefois foulés par le champion du monde des poids lourds des années 90, tout n’est que réussite pour ce nouveau départ d’une saga qui a toujours su se renouveler à travers le temps. Sylvester Stallone est parfait dans son rôle de coach. Il souhaite se donner à fond afin de venir en aide à un jeune champion en herbe. Stallone est touchant, comme il pouvait l’être dans le précédent Opus, Rocky Balboa. Ce sont des films sur les relations humaines, l’amitié, la fraternité et de la boxe.

creed-heritage-rocky-critique-3

Concernant les combats de boxe (sujet presque central du film). C’est un uppercut pris en pleine figure dès le premier combat professionnel du jeune Adonis, parfaitement interprété par le jeune Michael B.Jordan.  Une claque visuelle et sonore tellement celui-ci est parfait. Les chorégraphies, les coups, tout semble naturel et l’un d’eux est même tourné en plan séquence, une pure merveille. Pas besoin d’effets visuels supplémentaires, pas besoin de sons ajoutés en post-production, tout est vrai, à n’en point douter.

Foncez voir Creed : L’héritage de Rocky Balboa, c’est vraiment une réussite. L’héritage est entre de bonnes mains.

Le film sort le mercredi 13 Janvier dans les salles

Commentaires

comments

A propos hidecut (543 articles)
Administrateur principal du site. Passionné et à ton service ma poule! Si tu as des suggestions, c'est ici qui faut nous les adresser: vincent@hidecut.com / contact@hidecut.com