News fraiches

Seul sur Mars – Voici notre critique du dernier né de Ridley Scott

Il nous tardait de voir le dernier né de Ridley Scott. Le pari est-il réussi avec son dernier film, Seul sur Mars ? On vous dit tout. Voici la critique…

ATTENTION CETTE CRITIQUE EST SUJET A SPOILERS. BONNE LECTURE!

[spoiler title=’SYNOPSIS’ style=’default’ collapse_link=’false’]Lors d’une expédition sur Mars, l’astronaute Mark Watney (Matt Damon) est laissé pour mort par ses coéquipiers, une tempête les ayant obligés à décoller en urgence. Mais Mark a survécu et il est désormais seul, sans moyen de repartir, sur une planète hostile. Il va devoir faire appel à son intelligence et son ingéniosité pour tenter de survivre et trouver un moyen de contacter la Terre. A 225 millions de kilomètres, la NASA et des scientifiques du monde entier travaillent sans relâche pour le sauver, pendant que ses coéquipiers tentent d’organiser une mission pour le récupérer au péril de leurs vies.[/spoiler]

Avant de vous parler du film, commençons par le livre. Le synopsis est exactement le même que celui du film. L’histoire est la même et les divers enjeux sont similaires.

Mais alors, comment réussir le pari de différencier le livre best-seller de Andy Weir au film de Ridley Scott?

Le livre est conçu comme un marathon. Dès le départ, son héros, Mark Watney se sait condamné : “Journal de bord : Sol 6 – J’ai bien réfléchi et maintenant j’en suis sûr : Je suis foutu.” Il va tout faire pour survivre le plus longtemps possible en tentant des choses impensables mais ingénieuses pour survivre.

seul-sur-mars-2Le film n’est clairement pas un marathon,il s’assimile plus à un sprint pour Mark. Ceci est notamment du au fait que le récit a été simplifié au maximum, ce qui est bien dommage, même s’il a été scrupuleusement respecté. Les problèmes que va rencontrer Mark sont les mêmes que ceux du livre, les solutions également. Cependant, contrairement au livre, Mark n’est jamais réellement en danger ou en difficultés très longtemps. A chaque problème potentiel, une solution s’annonce alors que dans le best-seller il va se creuser la tête durant plusieurs jours et tester diverses solutions avant de trouver la bonne (ou la moins pire).

L’ordre de certaines scènes a également été quelque peu modifié, notamment la NASA qui intervient plus tôt dans le film mais c’est un parti prix plutôt astucieux qui fonctionne, pour le coup, très bien.

THE MARTIANLa photographie du film est magnifique et les panoramas de la planète Mars sont superbes.

Malgré ce point positif, le film manque de plans marquants malgré les décors impressionnants, autant sur Mars que dans l’espace. Le film ne marquera pas le temps par sa réalisation neutre et sans prises de risques.

Le point le plus positif du film est l’humour. Très bien dosé et scrupuleusement respecté (sur celui du livre), cet humour donne une touche plus légère aux situations que Mark traverse durant son périple.

seul-sur-mars

Ce film ne marquera pas les esprits dans le temps comme ont pu le faire Total Recall, Gravity, ou plus récemment Interstellar, mais il reste un bon film de divertissement et tiens son rôle de film à sensations  jusqu’au bout. Vous passerez un très bon moment durant votre séance mais ce moment risque, malheureusement, de s’arrêter sitôt les lumières rallumées.

Le best-seller de Andy Weir est édité au format poche aux editions Milady

Commentaires

comments

A propos hidecut (541 articles)
Administrateur principal du site. Passionné et à ton service ma poule! Si tu as des suggestions, c'est ici qui faut nous les adresser: vincent@hidecut.com / contact@hidecut.com